Histoire de la Radio Fidélité

No comments

Comme s’est dit à la page précédente, le montant dû a été acquitté grâce au fond disponible sur le compte de l’Etoile des Techniciens Progressistes (ETP) en une semaine ; c’est pourquoi, Révérend pasteur Bolivard INNOCENT stipule à dire : « Oh ! Messieurs, vous êtes vraiment fidèle à votre engagement » et c’est là que nous trouvons le nom de la radio FIDÉLITÉ parce que nous étions fidèles au remboursement d’une dette émetteur, d’un mixer et d’un Deck cassette.
En janvier 2002, soit après deux mois de fonctionnement, ÉTP fait appel au staff de la 4VEF pour leur venir en aide au niveau de l’administration. Collectivement le staff de la 4VEF les a refusés , comme raison « La radio FIDELITE ne va pas trop loin dans le cadre de la résistance à l’existence surtout on ne va pas trouver de l’argent pour faire fonctionner cette station » , déclaration en mémoire d’après la rencontre du douze janvier deux mille deux(12-01-02), un deuxième samedi à l’église évangélique Baptiste Béthel de Jean Rabel, cette rencontre était durée une heure et trente cinq minutes(1h 35) dans la matinée de neuf heures cinq à dix heures et quarante minutes ( 9h05 a 10h40).
La dépense continue par le staff de l’ETP comme on jette de l’argent à la fenêtre (Achat d’enveloppes, impression lettres d’invitation, essence parfois pour faire trouver les lettres d’invitation à motocyclette et collation lors des rencontres . . . ) Pour mettre sur pied une franche collaboration et sans mesure en faisant appel aux leaders venant des églises qui sont sous la bannière de l’UEBH et quelques leaders venant des autres églises de la zone pour une réunion d’engagement afin de mieux évangéliser au moyen des ondes, cette rencontre était fixée un quatrième samedi soit le vingt janvier deux mille deux (20 – 01 – 02) à neuf heures du matin, malheureusement elle a été avortée par faute de quorum des personnes invitées ( 3 personnes présentes sur 15 personnes invitées) ; Au cours de ce même trimestre ; une autre rencontre d’expérience s’est fixée encore pour un deuxième samedi du mois de février soit le samedi neuf février deux mille deux (09 – 02 – 02) toujours à neuf heures à l’église Béthel, après l’échec de cette deuxième rencontre, les responsables de l’ETP se résignent de garder la Radio FIDELITE uniquement sous leur tutelle en faisant appel simplement à des personnes dévouées de la zone comme des conseillers au sein d’un conseil sous divers titres .

No Comments Yet.

Leave a comment